Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
Index des rubriques
> ARTS ET SPECTACLES
> CHAUD POTINS
> LA S.A.T.
> MA CHRONIQUE
> MUSIQUE ET FILMS
> OU SORTIR!!!
> QUOI FAIRE CE WEEK-END?
> RESTOS.
Discussions actives
> Gala de l'ADISQ : Pierre Lapointe l'emporte et... s'emporte (4)
> NON,BRAD NE COUCHE PAS AVEC CRIQUETTE (3)
> U2 SE DÉPASSE À MONTREAL! (3)
> UN MAL À L'AISE DÉPLORABLE!! (1)
> (1)
MA CHRONIQUE
> DJ NUMÉRO UN SUR LA SCÈNE DU NIGHTLIFE

STÉPHAN GRONDIN REÇOIT OFFICIELLEMENT
SON PRIX DU DJ PRÉFÉRÉ DES QUÉBÉCOIS 2006


Montréal, 12 mai 2006 - C’est dans les studios de la radio de CIBL 101,5 FM (Radio-Montréal), où il était l’invité de l’émission Amnésique électronique, que Stéphan Grondin recevait le trophée qui le consacrait DJ préféré des Québécois et Québécoises, au terme du sondage du TOP 10 – DJ Québécois 2006 du site LESTUBBIES.COM.




Rappelons que Stéphan Grondin a été consacré, le 11 avril dernier, DJ préféré des Québécois et Québécoises pour une troisième année de suite. Les amateurs du célèbre DJ seront très gâtés dans les prochaines semaines, puisqu’ils auront la chance de voir et entendre leur DJ à plus d’un endroit :

« C’est mon premier trophée en plus de 20 ans de carrière et j’en suis très fier », affirmait le principal intéressé. « Il aura une place de choix dans mon studio… et dans mon cœur !! ».


> UN MAL À L'AISE DÉPLORABLE!!
TOUT LE MONDE EN PARLE!!


J'ai été un peu gêné lorsque Chantal Pary est passée en entrevue. Il ne m'appartient pas d'interpréter ses intentions, ni à personne d'autre dailleurs... Malgré le récit décousu et les sauts du coq à l'âne lors de l'entrevue, j'y crois tout de même. Mais il y a une simple question qui m'est venue en tête et qui me rend bien triste.

Pourquoi diable, si elle posait se geste pour dénoncer la convergeance, n'a-t-elle pas volé un magazine (celui que vous voulez, admettons 7 Jours), un journal (encore celui que vous voulez, admettons Le Journal de Montréal) et un CD (je me rends... la compilation de Star Académie)???

N'aurait-ce pas lancé un message plus clair, plus crédible et plus cohérent?


> ARIANE MOFFATT
LE COEUR DANS LA TÊTE

Disons-le tout de suite, elle n’est pas tombée dans la facilité avec ce deuxième opus. Pas question d’essayer de conquérir un auditoire plus large en faisant des sacrifices pour plaire aux radios commerciales. Hip, hip, hip! Hourra!

Ma première impression de ce disque fut la même que lors de l’écoute de Kid A de Radiohead, qui avait suivi l’immensément populaire OK Computer. Le groupe, tout comme Ariane ici, nous avait lancé une balle courbe magistrale qui en avait confondu plus d’un.

Ça n’est pas un départ radical par rapport à Aquanaute, mais c’est quand même plus exploratoire musicalement — les bidouillages électroniques ne se travestissent pas et l’instrumentation acoustique est franche et directe — et plus mature en ce qui concerne l’écriture.

On nage encore dans son univers très personnel et poétique, mais peut-être un peu plus personnel que sur son premier tout de même. Une chose est sûre, toutefois, les émotions sont intensément vécues sur Le coeur dans la tête, autant dans son ensemble que sur la pièce qui porte ce titre et qui marque à mon avis le véritable début de Le coeur dans la tête.

Mais ne vous méprenez pas, une émotion intensément vécue ne signifie pas que ce soit sombre ou pesant. Le reggae de Montréal est sans doute une des pièces les plus ensoleillées cette année tandis que la réalisation de Farine Five Roses — un clin d’oeil aux célèbres néons du bas de la ville — est renversante. Les machines humaines de Motus 3f, Ari et Jean-Philippe Goncalvez nous ont pondu là un véritable bijou onirique, probablement ma pièce préférée du disque.

Parmi les autres gemmes sur Le coeur, il y a la lecture superbe qu’Ari fait de la pièce Imparfait de son mentor et ami, Daniel Bélanger. Après une intro a cappella, elle s’accompagne au piano sans autre artifices.

Se perdre et son «rap» en wolof livré par un des frères Diouf; Retourne chez elle, qui a un fort potentiel radiophonique; la jazzy Will You Follow Me, qui est digne des plus grandes pièces pop; et la «pièce cachée» du disque, Laboratoire amoureux, sont autant d’exemples du fait que Ariane Moffatt est en voie de devenir un véritable trésor national.


> LE FILM LA HAINE VOUS CONAISSEZ! C'EST UNE RÉALITÉ MAINTENANT!

"Vous savez, l'autre jour, une Française disait que ces jeunes délinquants avaient reçu beaucoup d'aide de la part du gouvernement français. Elle stipulait dans sa colère que la «République» avait fait construire des gymnases et des complexes sportifs à ces jeunes afin de les rendre plus heureux. Elle semblait exaspérée ne comprenant pas du tout le ras de bol de ces jeunes. Son discours était simple et direct: ce sont des voyous, un point c'est tout!

Question: Peut-on parler de délinquance, de voyous lorsque le vandalisme a été répertorié dans plus de 175 municipalités?

Selon moi, sans vouloir défendre le vandalisme la situation qui se passe en France n'est que la pointe de l'iceberg sur l'épineux problème de l'immigration.

Ces jeunes (LA PLUPART FILS D'IMMIGRANTS, NÉ EN FRANCE) sont des exclus et font face à un véritable problème social.
Sans emploi ni sans avenir, ces jeunes sont complètement désemparés et personnellement, je crois que l'attitude du ministre de l'Intérieur ne fera qu'alimenter d'autres conflits.

Comment expliquer que ces jeunes nés en France ne puisse pas s'épanouir et ne sont tout simplement pas capable de se trouver un emploi? Je crois que cela est du en partie aux préjugés de la part de la majorité des Français. On les insulte sans prendre pour acquis que cette manifestation n'est que le reflet du ras-de-bol de ces jeunes.

La soi disante République ne doit pas sombrer dans la démagogie et dans la tagente des idéologies d'extrême droite. Ce n'est par la création de complexes sportifs que l'État va régler le problème de ses jeunes défavorisés.

La France doit rediriger son tir et être à l'écoute de ce problème par une intégration et non par une politique d'exclusion en favorisant des programmes de discrimination positive afin de diminuer les tensions et créer un terrain d'entente.

Est-ce que cette situation pourrait arriver au Québec? La réponse est non puisque par expérience, plusieurs Maghrébins trouvent plus facilement du travail ici que ce soit dans le domaine public ou privé comparativement en France. Le racisme est tellement criant en France que certains Français ne n'ose même pas marche sur le même paté de trottoir qu'un Arabe.

Voyez-vous sans se rendre compte par l'exclusion, les Français ont crée un véritable problème avec la construction et l'étalement des banlieues favorisant la «ghettoïsation». Si nous devons prendre conscience du problème de l'immigration et l'intégration nous ne devons surtout pas répéter les mêmes erreurs que la France.


> Gala de l'ADISQ : Pierre Lapointe l'emporte et... s'emporte

Favori depuis le dévoilement de la liste des nominations, Pierre Lapointe a remporté six Félix au total. Le chanteur a profité de la tribune qui lui était offerte pour critiquer l'attitude frileuse des radios commerciales.Grand favori avec 13 nominations, Pierre Lapointe n'a pas eu droit à un couronnement facile, hier soir, lors du 27e gala de l'ADISQ. Son univers a récolté six Félix au total. Lapointe - c'est un patronyme de plus en plus populaire dans le showbiz québécois! - a remporté à titre personnel les prix de la mise en scène, de l'album populaire et de la révélation de l'année.«C'est beaucoup pour un petit gars comme moi», a-t-il dit au moment d'accepter le Félix révélation. L'instant d'après, il a prouvé qu'il était un homme en critiquant ouvertement les radios commerciales. «Vous avez un pouvoir énorme. C'est merveilleux ce que vous avez fait avec Les Trois Accords. Merde, réveillez-vous!» a-t-il lancé, après avoir fait l'éloge du bouillonnement actuel de la scène musicale québécoise et rendu hommage à ses pairs- Yann Perreau, Ariane Moffatt, Malajube, DobaCaracol et d'autres.

TOUT UN MONDE CULTUREL À DÉCOUVRIR !



Mardi (30/05/06)

resto kilo

<>
Tout plein d'idées sucrées !
La prochaine fois que vous aurez une envie incontrôlée de vous sucrer le bec, faites un petit détour par un des restaurants Kilo. Dans ce royaume du gâteau et de la tarte, vous êtes assuré de trouver un petit quelque chose à vous mettre sous la dent.

Ce qu'on y trouve
Peu importe le Kilo où vous irez, chaque succursale offre, à quelques exceptions près, les même pâtisseries, où vous sentirez tantôt l'influence de la France, tantôt celle de l'Angleterre ou de nos chers voisins du Sud. Pour ceux qui ne se nourrissent pas que de sucre, sachez qu'il existe aussi une petite carte typique des cafés, sur laquelle vous retrouverez quelques salades ou sandwichs, parfaits pour casser la croûte lors du repas du midi. Comme ça, vous n'aurez pas à vous sentir coupable de n'avoir pris qu'un morceau de gâteau pour dîner!

Des plus agréable
Vous n'aurez pas de mal à repérer le Kilo dans le Village; c'est le resto ax grandes fenêtres au-dessus desquelles de grandes têtes sculptées regardent vers l'autre côté de la rue Sainte-Catherine. Avec ses banquettes, ses petites tables, ses serveurs souriants et ses délicieux petits plats tout simples, vous y retrouverez invariablement une ambiance décontractée et sympathique.

Heures: Tous les jours 11h00-23h30
Cuisine: Sandwiches, Éclectique et internationale, Desserts
Prix moyen: $
La qualité avant tout: Toutes les merveilles qu'on y trouve sont préparées avec les meilleurs ingrédients, et la fraîcheur est un critère constant.

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par nightlife, a 22:53 dans la rubrique "RESTOS.".


Vendredi (28/04/06)

À L'OS!
--> APPORTEZ VOTRE VIN

Je suis allé manger hier soir au restaurant À l'OS. C'est un bistro français où l'on apporte son vin.

Léger avantage: c'est tout près de chez moi alors j'ai pu me laisser aller dans le vin sans avoir à m'inquiéter pour le retour à la maison.

La salle à manger est simple et élégante et la cuisine est à aire ouverte. C'est toujours divertissant de voir les cuisiniers au travail mais ce qui est moins intéressant c'est de sentir les cuissons. Le designer d'intérieur ou le propriétaire aurait dû prévoir un système d'aération qui permette de «bloquer» les odeurs de cuisson afin qu'elle ne sortent pas ou presque de la zone de la cuisine. Ça gâche tout de même un peu l'expérience culinaire de sentir une viande qui est saisie. Ça ne pue pas, au contraire, mais bon je ne vais pas au restaurant pour sentir des effluves de déglaçage.

Le menu débutait avec un potage aux légumes bien réussi avec seulement un brin trop d'assaisonnement. Ça laissait un goût légèrement trop poivré en bouche. Mais tout de même assez présent pour que je le souligne...

Nous avons ensuite mangé du foie gras au torchon ainsi qu'un tartare d'autruche. Tous les deux étaient très bon. Tout particulièrement le tartare. J'ai bien aimé. Les plats principaux furent un steak de thon et une souris d'agneau. La souris était tout simplement exquise. La viande était parfaite. Le steak de thon était très bien également. Ce qui m'a moins plu, c'est d'avoir à débourser un montant pour les légumes en accompagnement. J'avoue que ça m'a surpris un peu. L'avantage est que l'on peut prendre ce que l'on veut parmi les choix mais quand même, au prix des assiettes, je m'attendrais à ce qu'elle soit complète sans extra.

Comme dessert, je n'ai pas pu résisté au fondant au chocolat ni à la crème brûlée qui est en fait une dégustation de trois crèmes parfumées différemment.

Je le recommande avec un petit conseil: assoyez-vous loin de la zone de cuisine.

Restaurant À l'Os | 5207, boulevard Saint-Laurent (coin Fairmount) | (514) 270-7055

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par nightlife, a 21:05 dans la rubrique "RESTOS.".


Jeudi (08/12/05)

KALALU
--> FUSION DES CARAIBES

Rue Saint-Denis, l'offre de restaurants est proprement étourdissante. À un point tel que le promeneur affamé mais indécis risque l'indigestion avant même la première bouchée. À quel hameçon mordre? J'ai pour ma part été appâté par l'enseigne de Kalalu, qui promet de la "cuisine fusion des Caraïbes". Au contraire de quelques-uns de mes collègues, à qui la seule mention du mot "fusion" donne de l'urticaire, j'ai un faible pour les préparations où se mêlent (harmonieusement) des influences diverses. D'ailleurs, nous apprend le menu, "kalalu" est un mot créole signifiant "gombo" ("okra", en anglais), mais aussi "mélange".

Cela dit, la carte de Kalalu est moins "fusion" qu'on pourrait le penser, les présentations moins "tendance" que la carte d'affaires le laisse supposer. On a affaire à des plats à la mode des îles (Haïti, en particulier, si on comprend bien), où seules les mentions "satay" et "vindaloo" évoquent la fusion au sens où on l'entend habituellement. Ce qu'il y a, c'est que la cuisine des îles, carrefour d'influences, comme le menu le rappelle à juste titre, est métissée par nature.

À souligner le caractère convivial de la maison, où cohabitent, outre les plats à la carte, une table d'hôte et des formules dégustation, idéales pour une initiation, et même un menu pour enfants, attention si rare qu'elle vaut la peine d'être signalée. Par ailleurs, la salle un peu sombre fait contraste avec une cuisine résolument ensoleillée.

Les boissons, chez Kalalu, ne sont pas en reste; même qu'elles font l'objet d'un menu distinct proposant, outre quelques vins, un vaste choix de jus, de "shakes" et de cocktails, dont certains sans alcool, vachement tendance. Vous préférerez peut-être arroser ces plats épicés d'une bière, par exemple une Carib, et laisser votre palais vous transporter dans les îles.

Comptez de 40 à 60 dollars pour deux avant les taxes et le pourboire.


4331 RUE SAINT-DENIS
514-849-7787








4331, rue Saint-Denis
(514) 849-7787
www.kalalu.ca

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par nightlife, a 16:27 dans la rubrique "RESTOS.".


Lundi (05/12/05)

LE BARON DE FAILLON
--> VILLERAY

Reposant
Intime et personnel qualifient bien Le Baron de Faillon qui accueille sa clientèle autour de ses 30 mignonnes tables. L’atmosphère ici est conviviale et relaxante. La collection de grands crus est unique et disposée au mur dans un souci de rendre l’endroit esthétiquement attrayant. Bien sûr, elle peut agrémenter les sorties en couples ou entre amis… Des spectacles de musique en direct sont présentés certains dimanches, alors que de la musque jazz se fait entendre durant la semaine.

De petits régals
Les incontournables sont le bœuf ou le saumon fumé carpaccio ainsi qu’une variété d’entrées dont les crevettes à l’ail sautées, les champignons et le guacamole. Avec les salades, les pâtes, le poulet ou le porc de la table d’hôte, vous trouverez certainement une assiette qui vous mettra l’eau à la bouche. Tous les plats sont servis avec des légumes frais du marché et la présentation est tout à fait artistique. Goûtez la crêpe flambée aux bananes et chocolat, ou encore la Tour Royal, ce gâteau aux trois chocolats nappé de crème glacée. Et tant qu’à y être, offrez-vous donc un bol de café au lait ou de moccacchino pour accompagner votre dessert.

Le mélange des genres
Comme le menu, le décor est varié, allant de l’esthétisme classique jusqu’au folklore. Tous les objets exposés ont leur propre histoire. Le bar fait de céramique de terre cuite et le four au charbon de bois donnent un ton particulier à ce bistro couleur crème. Quand la température le permet, les portes de la terrasse de ce restaurant pittoresque sont grandes ouvertes.

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par nightlife, a 19:01 dans la rubrique "RESTOS.".


Samedi (12/11/05)

café SANTROPOL
--> magnifique terrasse en été

Attention! sandwiches GARGANTUESQUES!!! La moitié d'une suffira (même si j'en mangerais bien 3 ou 4 tellement ils sont bons). Charmant petit coin de paradis. Il faut souligner qu'on y sert que du café équitable. Bonne initiative! Il n'y a que le service qui n'est pas toujours des plus sympatiques.

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par nightlife, a 20:04 dans la rubrique "RESTOS.".


Jeudi (03/11/05)

CONFUSION TAPAS DU MONDE
--> CUISINE MÉDITERRANÉENNE

                                        RESTO CONFUSION!

Comme j'aime bien savoir de quoi je parle, j'ai attendu d'y aller avant de donner mon opinion sur ce restaurant. La critique de Voir m'avait tellement alléchée que j'ai convaincu un ami d'y aller dès le lendemain (vendredi). Wow ! Ça vaut vraiment le déplacement !

Disons-le tout de suite, la bouffe est non seulement originale et joliment présentée, mais elle est succulente !!!

Ceux qui condamnent la mode des tapas devraient s'en mordre les pouces ! Déjà, j'aimais bien partager nos assiettes avec mon conjoint, question d'essayer deux plats plutôt qu'un. Avec les tapas, c'est d'au moins quatre délices dont je peux me régaler, c'est génial et amusant !

Nous avons donc goûté à l'hummus aux pignons et à l'agneau - une combinaison très réussie et particulièrement bien relevée; à la pieuvre grillée sur sont lit d'oignons confits - effectivement très tendre; aux briks au canard - version haut de gamme des rouleaux impériaux; et, summum pour les papilles, au pop corn de ris de veau - sublime avec sa petite sauce au miel si subtilement parfumée ! Un petit tour du monde vraiment exquis !!

Le décor est beau et confortable, mariant bien les éléments architecturaux victoriens de la bâtisse avec un mobilier plus moderne. Nous avons passé une très belle soirée, dans un cadre aussi agréable que la cuisine est délicieuse.

Seuls bémols : service un peu trop empesé quoiqu'attentif, pattes de la table trop près de la banquette (difficile de s'y glisser, faut pas aller aux toilettes trop souvent !), crêpe aux dattes décevante. Les serveuses tentent de vous convaincre qu'il faut environ trois plats par personne, mais notre solide appétit était parfaitement rassasié avec quatre plats pour les deux.

Situé à deux pas du cinéma, c'est un resto parfait pour faire une belle et grande sortie en amoureux ou entre amis, à prix raisonnable. À découvrir !!!

1637, rue Saint-Denis
(514) 288-2225

Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Ecrit par nightlife, a 09:50 dans la rubrique "RESTOS.".


Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Recherche

Ailleurs sur Joueb.com
> zakath-nath : Les Animaux Fantastiques - Les Crimes de Grindelwald
> chantier : Sod cahier 67 page 26
> zakath-nath : Funny Girl
> campanita : Les prénoms épicènes
> chantier : Sod cahier 67 page 25
> alberto : L'homme naturel ne recherche que l'épanouissement de soi
> zakath-nath : Doctor Who, saison 11 épisode 6: Demons of the Punjab (2)
> zakath-nath : First Man: le premier homme sur la Lune